Je vous propose ici une magnifique interprétation à deux voix de Long ride home de Patty Griffin. Chantée par mes amis James et Taryn lors de mon voyage à New York ce mois-ci. Belles voix harmonisées, guitare folk en open tuning, je peux vous dire que j'ai passé un beau moment.

 

Qu'en pensez-vous ?

 

 


 

Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires

 

 

 

 

Couvrir un festival de musique est une première pour six.cordes.fr, et bien qu’il ne s’agisse pas d’un festival mettant en avant nos guitares bien aimées, votre serviteur a quand même voulu s’intéresser à la force de la technologie de la musique assistée par ordinateur (MAO pour les plus geek d’entre vous) et à l’expression et la créativité musicales électroniques qui en découlent. Parce qu’aujourd’hui, plus aucun musicien, même vous guitaristes de tout poil, ne peut court-circuiter la puissance des outils informatiques pour produire et propager l’art musical.

 

Rapide tour d’horizon du festival Electron

 

Le festival Electron, basé à Genève en Suisse et qui a fêté ses 10 ans cette année, se veut être un festival de musique électro éclectique retraçant une cartographie d’un art constamment en évolution. Outre les concerts de grands représentants de divers courants de la musique électro, le festival Electron tente de faire la part belle à des artistes émergents (plus d’une centaine d’artistes, programmation ici).

 

RIMG1207Mais là où j’ai trouvé personnellement le pari audacieux, c’est de permettre, en marge de cette riche programmation musicale, l’expression d’une pluridisciplinarité à travers des événements surfant sur le terrain de la performance, des arts visuels et de la danse. Sans parler des workshops et autres conférences pour les amateurs de théorie et de pratique électro-musicale.

 

 

4 jours de festival

 

Soyons clairs, je n’ai eu ni le courage, ni l’envie de suivre les 4 jours de festival. Il a donc fallu choisir parmi les nombreuses scènes et activités, et ce n’est pas une mince affaire quand on voit la qualité des artistes qui s’y produisent. De plus, notre site n’étant pas à proprement parlé spécialisé dans le domaine de l’électro, j’ai finalement décidé d’essayer d’assister à quelques d’événements un peu au hasard pour mieux comprendre ce qui fait vibrer un festival de musique électro et de tester pour vous, le plaisir que l’on peut retrouver dans ce type d’événement.

 

Pack journaliste Electron Nous voilà donc à l’entrée du festival où la chaine de radio couleur 3 a voulu nous permettre de profiter de ce week-end festif Pascal  en distribuant des sachets de circonstance remplis de pilules de 3 couleurs au chocolat. Cliché ? Surement, en tout cas l’ambiance est bonne, même si l’alcool coule à flot. Si les teufers les plus motivés dansent au-devant de la scène parfois de manière effrénée, on trouvera beaucoup de monde dans le public qui se contentera de remuer du chef ou de la jambe droite et même quelques personnes qui baillent aux corneilles. Niveau ambiance, ça ressemble étrangement à un concert de rock, finalement.

 

 

Rubin Steiner

Mais que les gratteux que vous êtes ne se détrompent pas, la musique électro, ce n’est pas qu’un type (ou une dame, parce qu’il y en a) derrière son ordinateur (à la pomme, de préférence), le regard plongé dans son écran (n’en déplaise à LFO, grosse machine du genre techno, dont la prestation scénique m’a rappelé une journée de travail au bureau avec les écouteurs sur les oreilles). Il y a aussi des artistes qui occupent véritablement la scène et qui communiquent avec leur public. A ce titre, Rubin Steiner m’a beaucoup plu. Une présence scénique digne d’un groupe de rock, des musiciens avec des instruments réels qui tripotaient par la même leurs instruments virtuels, une interaction sympa avec nous autres mortels, et un matos incroyable ! Les rythmes et mélodies électroniques, mêlés aux congas, au groove de la basse et parfois aux riffs bien rock et acérés ont transmis une bonne énergie. Je me suis même surpris à danser, comme quoi.

 

Il y avait aussi bien entendu des DJs qui nous mettaient des basses plein les oreilles pour faire vibrer tout le corps et nous faire danser jusqu’à 5 heures du matin, juste avant d’aller se reposer dans la salle de lounge pour récupérer de cette folle soirée de déambulation jusqu’à 10 heures.

 

Alors, rendez-vous l’année prochaine ? Peut-être, en attendant, heureusement qu’il y a la semaine de travail pour récupérer du week-end !

Alex


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Publié dans : News

Hello à tous,

 

Depuis des mois, l'équipe de six.cordes planche sur un nouveau projet qui devrait sortir d'ici peu. Il s'agira d'une plateforme autrement plus grande et ambitieuse que le projet six.cordes, dans lequel je me sens bien à l'étroit :).

 

Outre l'enseignement de la guitare qui ira beaucoup plus loin et qui sera toujours gratuit pour assurer l'accessibilité à tous, nous irons explorer d'autres thèmes surprises en invitant tout un chacun à explorer le meilleur de soi-même lors de son apprentissage et au-delà.

 

Stay tuned, et à bientôt !

 

Guitaristiquement,

Alex


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Tout d'abord, pardonnez le format de ce texte, je vous écris de ma tablette, de très loin, et le back office du blog n'est pas pratique avec ces machines.

En ces périodes de fin d'année, j'ai toujours le plaisir de voir de nouveaux arrivants venir grossir les rangs des guitaristes francophones. Comment le sais-je, me demanderiez-vous ? et bien tout simplement en regardant les statistiques du blog qui grossissent de 30 à 40% dès le 25 décembre. Cette tendance ne dure malheureusement pas, et après un mois, le nombre de visiteurs uniques retombe à son rythme de croisière.
Plusieurs raisons expliquent cela : fin de vacances et moins de disponibilités, découverte d'autres sites web, ou abandon de ce projet de jouer de la guitare. 

C'est ce dernier point qui m'intéresse et fait l'objet de ce billet. Si pour beaucoup le rêve de pouvoir jouer nos morceaux préférés se matérialise à Noël sous le sapin, la douleur et le désespoir sont vifs quand se fait la réalisation du travail nécessaire à l'exécussion de quelques accords considérés comme "faciles" sur le web ou par des copains. Le nombre d'apprenants laissés sur le carreau est impressionnant.

Alors, que les choses soient claires, la guitare nécessite du temps, de la régularité, de la patience, et de l'acceptation. Soyez doux dans votre apprentissage, prenez le temps de découvrir l'instrument et les sons qu'il peut produire, prenez 15 minutes, ou même 10 minutes par jour que vous ne manquerez sous aucun prétexte, acceptez qu'un jour ou qu'une semaines soient plus difficiles, ne soyez pas durs avec vous-mêmes quand cela ne marche pas comme vous le voulez. Si jouer de la musique est un rêve pour vous, alors saisissez cette opportunité pour développer le meilleur de vous-même grâce à cette pratique.

Bienvenue aux nouveaux, en espérant que les cours pour débutants sur ce site vous aident à démarrer, et que cette année 2013 vous soit belle à tous et pleine de jolies notes et de douceur pour votre âme,

Alex 


Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires

 

La guitare est chaude, vos doigts aussi, l'envie d'immortaliser votre musique est là : mais par où commencer ? N'ayez crainte, voici les infos pour votre premier enregistrement sur Reaper !

 

Tout d'abord, il vous faudra procéder par les deux étapes suivantes avant de lire cet article :

 

1. Découvrir et télécharger reaper

 

2. Brancher sa guitare sur un ordinateur

 

C'est fait ? Reaper est ouvert, et votre guitare est branchée ? C'est parti !

 

Comment enregistrer sa guitare sur un backing track (playback) ?

 

1. Cliquez sur insert > track ou son raccourci clavier ctrl+T.

 

Insert track reaper

 

 

2. Faites un glisser-déposer de votre backing track sur la piste (vous pouvez en télécharger sur le site http://www.guitarbackingtrack.com) ou sur le site de tabs4acoustic http://www.tabs4acoustic.com//backtracks/top-backtracks.html)

 

3. Assurez-vous que votre carte son ou pédale est bien reconnue par Reaper. Pour ce faire, cliquez sur Options > préférences...tout en bas du menu déroulant.

 

preference_reaper.jpg

 

 

4. Une fenêtre s'ouvre, vérifiez que l'appareil branché est reconnu dans les menus déroulants d'input et d'output devices (appareils entrant et sortant)et sélectionnez-le.

 

input_output_devices_reaper.jpg

 

 

5. Insérez une nouvelle piste, et cliquez sur le bouton rouge en haut à gauche "record arm".

 

record_arm_disarm_reaper.jpg

 

 

6. Dans la piste de lecture, cliquez sur le bouton rouge record, et vous voilà prêts à enregistrer !

 

record_enregistrement_reaper.jpg

 


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Publié dans : Enregistrer votre instrument (MAO)

Recherche

Recommander

Derniers Commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles

Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés