Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 22:49

Partager cet article

Published by six.cordes
commenter cet article
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 23:08

Oye oye braves guitaristes,

Rentrée 2015 sur six-cordes

Outre la bonne année que je vous souhaite, je vous informe par la présente du retour en ligne de l'hôte de ces lieux. Après avoir parcouru l'Asie pendant 9 mois en sac à dos dans des conditions parfois bien précaires, il revient plus requinqué que jamais pour vous préparer une année de guitare, qui je l'espère, vous verra avancer à grands pas.

Premier bémol toutefois, en reprenant les commandes, j'ai constaté que la migration vers la nouvelle plateforme d'overblog avait laissé des traces en supprimant le contenu de presque toutes les pages de navigation. Pas facile donc de s'y retrouver ! J'en suis profondément navré, et je vais faire au plus vite pour trouver une solution avec le support technique.

Premier bémol toutefois, en reprenant les commandes, j'ai constaté que la migration de la plateforme d'overblog avait laissé des traces en supprimant le contenu de presque toutes les pages de navigation. Pas facile donc de s'y retrouver ! J'en suis profondément navré, et je vais faire au plus vite pour trouver une solution avec le support technique.

Sous une meilleure note, je planche sur de nouvelles idées et espère partager des premières leçons d'ici peu.

Pour les news du blog, suivez-moi sur https://www.facebook.com/6cordes, vous saurez tout ou presque sur ce qui se passe dans les coulisses du projet six-cordes.

Si vous voulez suivre votre serviteur dans sa quête, c'est sur https://www.facebook.com/cityzenfrog, vous pourrez aussi voir quelques photos du voyage passé et suivre de nouvelles aventures et des leçons apprises sur mon chemin. 

Que cette année soit musicale et pleine d'inspiration et d'évolution pour le meilleur,

Alex

Partager cet article

Published by six.cordes
commenter cet article
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 15:04

Il y a environ 1 an, une annonce concernant un nouveau projet de site web relatif à la guitare et bien plus encore avait été fièrement postée sur le compte facebook du blog six-cordes. Les personnes travaillant sur le développement du site m'avaient en effet confirmé pouvoir finir les travaux dans les semaines qui suivaient. Malheureusement, le concept du temps semble être très subjectif, et les semaines sont devenus des mois pour moi et le calendrier grégorien. Le travail des développeurs a certes continué mais avec de nombreuses interruptions, et aucun résultat concret n'est apparu malgré plusieurs sommations. Ce dernier post sur facebook est ainsi resté tout en haut de la page, sans suite, et tout penaud.

 

Je ne rentrerai pas dans les détails, mais la déception a été grande pour moi ; j'avais de très grandes attentes et espérais aller loin dans ce nouveau projet qui me semblait innovant pour le développement de l'apprentissage de la guitare et de soi. C'est donc 2 ans après le début de cette collaboration infructueuse que j'ai décidé de tout stopper définitivement pour faire un break, comme on dit. Ayant terminé mon dernier job (celui qui rammène l'argent) à ce moment-là, j'ai décidé de lever l'ancre et de voyager en sac-à-dos pendant quelques mois à l'étranger en commençant par l'Indochine. 

 

De cette aventure est née récemment un blog et une page facebook (et oui...) où je poste quelques photos et raconte l'histoire de quelques rencontres que je fais sur mon chemin. Pour l'instant, le contenu est en anglais, et l'apparence du blog (graphisme, navigation, etc.) est très rudimentaire. Toutefois, je devrais développer le site au fur-et-à-mesure, et j'aimerais le rendre bilingue, en focalisant plus sur le français.

 

Dans le même esprit que le projet six-cordes, l'idée est de partager avec qui le veut ce qui m'inspire mais en abordant ici les thèmes du voyage, de l'autre, de l'inconnu, du dépassement de soi et de ses limites, etc, et peut-être créer une communauté de musiciens saltimbanques, curieux et voyageurs ?

 

Le site six-cordes quant à lui n'est pas mort. Il est au repos depuis longtemps, certes, mais je garde une forte ambition de développer le concept. Mais ça, ça sera pour quand je pourrai avoir une guitare entre les mains au quotidien. 

 

En attendant, si la curiosité et l'envie vous prennent, suivez-moi sur facebook www.facebook.com/cityzenfrog

 

Salutation de l'entrée de la jungle malaisienne

Partager cet article

Published by six.cordes
commenter cet article
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 14:26

Je vous propose ici une magnifique interprétation à deux voix de Long ride home de Patty Griffin. Chantée par mes amis James et Taryn lors de mon voyage à New York ce mois-ci. Belles voix harmonisées, guitare folk en open tuning, je peux vous dire que j'ai passé un beau moment.

 

Qu'en pensez-vous ?

 

 


 

Partager cet article

Published by six.cordes
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 15:31

 

 

 

 

Couvrir un festival de musique est une première pour six.cordes.fr, et bien qu’il ne s’agisse pas d’un festival mettant en avant nos guitares bien aimées, votre serviteur a quand même voulu s’intéresser à la force de la technologie de la musique assistée par ordinateur (MAO pour les plus geek d’entre vous) et à l’expression et la créativité musicales électroniques qui en découlent. Parce qu’aujourd’hui, plus aucun musicien, même vous guitaristes de tout poil, ne peut court-circuiter la puissance des outils informatiques pour produire et propager l’art musical.

 

Rapide tour d’horizon du festival Electron

 

Le festival Electron, basé à Genève en Suisse et qui a fêté ses 10 ans cette année, se veut être un festival de musique électro éclectique retraçant une cartographie d’un art constamment en évolution. Outre les concerts de grands représentants de divers courants de la musique électro, le festival Electron tente de faire la part belle à des artistes émergents (plus d’une centaine d’artistes, programmation ici).

 

RIMG1207Mais là où j’ai trouvé personnellement le pari audacieux, c’est de permettre, en marge de cette riche programmation musicale, l’expression d’une pluridisciplinarité à travers des événements surfant sur le terrain de la performance, des arts visuels et de la danse. Sans parler des workshops et autres conférences pour les amateurs de théorie et de pratique électro-musicale.

 

 

4 jours de festival

 

Soyons clairs, je n’ai eu ni le courage, ni l’envie de suivre les 4 jours de festival. Il a donc fallu choisir parmi les nombreuses scènes et activités, et ce n’est pas une mince affaire quand on voit la qualité des artistes qui s’y produisent. De plus, notre site n’étant pas à proprement parlé spécialisé dans le domaine de l’électro, j’ai finalement décidé d’essayer d’assister à quelques d’événements un peu au hasard pour mieux comprendre ce qui fait vibrer un festival de musique électro et de tester pour vous, le plaisir que l’on peut retrouver dans ce type d’événement.

 

Pack journaliste Electron Nous voilà donc à l’entrée du festival où la chaine de radio couleur 3 a voulu nous permettre de profiter de ce week-end festif Pascal  en distribuant des sachets de circonstance remplis de pilules de 3 couleurs au chocolat. Cliché ? Surement, en tout cas l’ambiance est bonne, même si l’alcool coule à flot. Si les teufers les plus motivés dansent au-devant de la scène parfois de manière effrénée, on trouvera beaucoup de monde dans le public qui se contentera de remuer du chef ou de la jambe droite et même quelques personnes qui baillent aux corneilles. Niveau ambiance, ça ressemble étrangement à un concert de rock, finalement.

 

 

Rubin Steiner

Mais que les gratteux que vous êtes ne se détrompent pas, la musique électro, ce n’est pas qu’un type (ou une dame, parce qu’il y en a) derrière son ordinateur (à la pomme, de préférence), le regard plongé dans son écran (n’en déplaise à LFO, grosse machine du genre techno, dont la prestation scénique m’a rappelé une journée de travail au bureau avec les écouteurs sur les oreilles). Il y a aussi des artistes qui occupent véritablement la scène et qui communiquent avec leur public. A ce titre, Rubin Steiner m’a beaucoup plu. Une présence scénique digne d’un groupe de rock, des musiciens avec des instruments réels qui tripotaient par la même leurs instruments virtuels, une interaction sympa avec nous autres mortels, et un matos incroyable ! Les rythmes et mélodies électroniques, mêlés aux congas, au groove de la basse et parfois aux riffs bien rock et acérés ont transmis une bonne énergie. Je me suis même surpris à danser, comme quoi.

 

Il y avait aussi bien entendu des DJs qui nous mettaient des basses plein les oreilles pour faire vibrer tout le corps et nous faire danser jusqu’à 5 heures du matin, juste avant d’aller se reposer dans la salle de lounge pour récupérer de cette folle soirée de déambulation jusqu’à 10 heures.

 

Alors, rendez-vous l’année prochaine ? Peut-être, en attendant, heureusement qu’il y a la semaine de travail pour récupérer du week-end !

Alex

Partager cet article

Published by six.cordes - dans News
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 12:37

Hello à tous,

 

Depuis des mois, l'équipe de six.cordes planche sur un nouveau projet qui devrait sortir d'ici peu. Il s'agira d'une plateforme autrement plus grande et ambitieuse que le projet six.cordes, dans lequel je me sens bien à l'étroit :).

 

Outre l'enseignement de la guitare qui ira beaucoup plus loin et qui sera toujours gratuit pour assurer l'accessibilité à tous, nous irons explorer d'autres thèmes surprises en invitant tout un chacun à explorer le meilleur de soi-même lors de son apprentissage et au-delà.

 

Stay tuned, et à bientôt !

 

Guitaristiquement,

Alex

Partager cet article

Published by six.cordes
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 14:41

 

La guitare est chaude, vos doigts aussi, l'envie d'immortaliser votre musique est là : mais par où commencer ? N'ayez crainte, voici les infos pour votre premier enregistrement sur Reaper !

 

Tout d'abord, il vous faudra procéder par les deux étapes suivantes avant de lire cet article :

 

1. Découvrir et télécharger reaper

 

2. Brancher sa guitare sur un ordinateur

 

C'est fait ? Reaper est ouvert, et votre guitare est branchée ? C'est parti !

 

Comment enregistrer sa guitare sur un backing track (playback) ?

 

1. Cliquez sur insert > track ou son raccourci clavier ctrl+T.

 

Insert track reaper

 

 

2. Faites un glisser-déposer de votre backing track sur la piste (vous pouvez en télécharger sur le site http://www.guitarbackingtrack.com) ou sur le site de tabs4acoustic http://www.tabs4acoustic.com//backtracks/top-backtracks.html)

 

3. Assurez-vous que votre carte son ou pédale est bien reconnue par Reaper. Pour ce faire, cliquez sur Options > préférences...tout en bas du menu déroulant.

 

preference_reaper.jpg

 

 

4. Une fenêtre s'ouvre, vérifiez que l'appareil branché est reconnu dans les menus déroulants d'input et d'output devices (appareils entrant et sortant)et sélectionnez-le.

 

input_output_devices_reaper.jpg

 

 

5. Insérez une nouvelle piste, et cliquez sur le bouton rouge en haut à gauche "record arm".

 

record_arm_disarm_reaper.jpg

 

 

6. Dans la piste de lecture, cliquez sur le bouton rouge record, et vous voilà prêts à enregistrer !

 

record_enregistrement_reaper.jpg

 

Partager cet article

21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 11:46

Les bases pour connecter sa guitare sur son ordinateur

 

Beaucoup d'entre vous se demandent comment le/la guitariste que vous êtes peut s'enregistrer grâce à la musique assistée par ordinateur (MAO). Avant de pouvoir commencer tout enregistrement, il s'agit dans un premier temps de savoir de brancher votre guitare sur votre ordinateur.

 

Il existe de nombreuses possibilités dépendantes du type de matériel que vous avez. Je vais donc vous donner les plus courantes afin de pouvoir satisfaire la majorité d'entre vous. 

 

Brancher votre ampli directement sur un ordinateur

 

 La manière la plus simple est de connecter la sortie casque à partir de votre ampli à l'entrée micro de votre ordinateur . Il vous faudra pour cela une prise jack standard à une extrémité et un mini-jack de l'autre. En outre, si vous avez une pédale d'effet avec gain, vous pouvez l'utliser à la place de l'ampli, car cette fonctionnalité gain va permettre de palier au problème de l'impédance trop faible de votre guitare électrique. 

 

La qualité du son ne sera pas optimale, mais c'est une façon très simple et peu onéreuse de commencer.

 

Pour résumer, la connexion est la suivante :

 

Guitare (branchement prise jack) ---> ampli ou pédale d'effet (branchement prise jack/mini jack) ---> ordinateur (entrée micro)


Brancher un multi-effets d'effet directement sur l'ordinateur

 

C'est la méthode la plus simple et la plus rapide si vous avez un multi-effet qui dispose d'un branchement USB : il suffira de le connecterer directement sur votre ordinateur, et voilà. En général, l'ordinateur installera les drivers nécessaires, c'est donc littéralement du plug and play.

 

Il existe aujourd'hui de nombreux multi-effets sur le marché qui permettent ce type de fonctionnalité. Votre vendeur d'instruments de musique saura vous guider.

 

Pour résumer, la connexion est la suivante :


Guitare (branchement prise jack) ---> pédale multi-effets (branchement USB) ---> ordinateur

 

Brancher votre guitare sur une carte son externe

 

La technique la plus courante pour obtenir un enegistrement de qualité est d'utiliser une carte son externe. Il en existe une myriade de divers qualités, là encore les nombreux sites internet et commerçants pourront vous guider dans votre choix.

 

Après avoir installé les drivers nécessaires au fonctionnement de cette carte, procédez aux branchements décrits ci-dessous.


Guitare (branchement prise jack)
---> ampli (connecté sur input) ---> ampli (connecté sur output) ---> carte son (USB) ---> ordinateur

 


Partager cet article

15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 14:22

 

Composer sa musique et/ou ses chansons, enregistrer ses compos, travailler le son, faire son propre album, illustrer une vidéo avec de la musique etc. Nombre d'entre nous, musiciens amateurs, avons le sentiment que ce n'est pas dans nos cordes car trop cher et trop compliqué. Et bien pour ceux qui n'ont jamais osé franchir le pas mais qui en rêvent, nous allons tester sur le blog de six.cordes un logiciel de MAO (musique assistée par ordinateur) et voir comment procéder pour enfin immortaliser notre musique.

 

 

Un peu de contexte : après avoir passé quelques années à travailler mes enregistrements sous Acid pro 4, un bon logiciel mais qui commence à devenir un peu vieillot, il me paraissait essentiel de me mettre à la page et de tester du plus récent et du plus lourd. Reaper Cokos, un logiciel dont la politique de marketing n'est pas comme les autres, rivalise en effet avec les plus gros logiciels du genre (pro tools, cubase, etc.) Voyez les avis sur audiofanzine

 

Logo reaper

 

Gratuit au téléchargement, vous avez 30 jours pour le tester avec l'intégralité de ses fonctions et voir si vous souhaitez acheter sa licence au prix ridicule de 60 USD, soit environ 47,5 euros au cours d'aujourd'hui (c'est que le prix du cours évolue sûrement plus vite que celui du logiciel lui-même). Notez que je ne suis pas certain, car cela n'est pas très explicitement dit sur le site, mais il me semble qu'il est possible d'utiliser le logiciel gratuitement même après les 30 jours d'essai. Je l'ai téléchargé il y a 3 jours, je vous confirmerai cela dans un mois. Ceci dit, si la qualité est au rendez-vous, ce qui me parait être le cas au premier abord, je ne peux que vous encourager à soutenir ce business model en achetant la licence car cette politique et le prix du produit sont plus qu'honnêtes.

 

A ce jour, les avantages que j'ai notés sont les suivants :

 

  • Version test gratuite avec l'intégralité des fonctions du logiciel utilisables
  • Licence très bon marché, en particulier face à la concurrence
  • Logiciel qui me parait au premier abord très complet (mais à voir au fur et à mesure de la prise en main)
  • Possibilité d'importer les menus en français (je ne l'ai pas encore fait, car je préfère travailler en anglais, mais je ferai sûrement un tuto pour l'installation de cette fonctionnalité pour les plus frileux de la langue de la Queen) 
  • Logiciel très léger, ce qui va permettre à ceux qui possèdent un vieil ordinateur de le faire fonctionner facilement

 

Vous voulez suivre l'aventure avec moi ? Si oui, suivez ces instructions :

 

1. Pour le télécharger, allez sur le site de Reaper. Vérifiez si votre système d'exploitation est un 32 ou 64 bits (clic droit sur ordinateur, propriété, et dans la fenêtre des propriétés, vous devriez voir l'information) Pour Apple, je ne peux pas vous aider car je tourne sous windows.

 

2. Cliquez sur download et enregistrer le fichier. Exécutez et suivez les instructions.

 

3. Et voilà, Reaper est maintenant sur votre machine, prêt à l'utilisation. Pour vos premiers pas, cliquez sur insert > track. La piste apparait sur la gauche, cliquez sur le bouton rouge "record arm", et vous êtes prêts à enregistrer.

 

Le prochain post traitera du premier enregistrement et des branchements de base, donc il s'agira d'un sujet pour les plus débutants d'entre vous.

 

Vos questions sont les bienvenues, et d'ici là, bon courage !

Partager cet article

13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 14:36

 

Jouer Georges Brassens a toujours été considéré comme un défi pour les guitaristes débutants, non pas à cause de ses rythmiques (même si "sonner" Brassens est un challenge), mais à cause des nombreux accords utilisés, accords de 7, de 9, etc. s'enchainant parfois très rapidement.

 

Alors, pour ceux qui souhaitent interpréter les chansons du plus grand rebelle de la chanson française des années 50-60 et 70 (n'en déplaise aux pseudo-rockeurs de l'époque dont je tairai les noms), voici les deux rythmiques main droite principales qui vous permettront de jouer la plupart des morceaux de son répertoire.

 

I. Prérequis

Les accords de bases

 

 

II. La vidéo

 

 


 

Partager cet article